Heuresthésie : quand la synesthésie fertilise l’esprit – Ouvrage collectif – CNRS

synesthesie heuraesthesia Aesthetics and Neurosciences Kapoula Vernet Mignerot

 

L’histoire des Arts et des Sciences est faite de nombreux témoignages de peintres, compositeurs, penseurs, écrivains… qui évoquent une source corporelle, sensorielle, qui aurait accompagné leur inspiration créatrice. Des “tensions” physiologiques, des élans intérieurs, des images abstraites, des textures, des couleurs, parfois des architectures très complexes de formes auraient précédé la composition de symphonies, la découverte d’une équation de physique élémentaire, l’écriture d’une œuvre littéraire ou philosophique. Bien avant les notes de musique, les symboles mathématiques et les mots. La synesthésie semble parfois jouer un rôle dans la découverte, dans l’agencement des productions de l’esprit.

Afin de mieux appréhender cette potentielle source d’inspiration d’origine corporelle, perceptive et multimodale, j’ai proposé un concept (première publication dans la revue PLASTIR, 2012) qui permettrait de mieux caractériser ce type d’intuition qui semble faciliter, sous-tendre certaines formes de créativité.

 

Définition de l’heuresthésie :

Possibilité d’accéder, par la perception et sans exercice d’un contrôle conscient ou volontaire, à une connaissance ou une compétence objectivable. Quand la synesthésie fertilise l’esprit.

 

Le concept d’heuresthésie fait désormais l’objet d’une publication dans un ouvrage collectif initié par Zoï Kapoula et Marine Vernet, du Groupement de Recherche ESARS, “Esthétique, Art et Science”, CNRS. La préface est intégrée ci-dessous. Suivre ce lien pour acheter l’ouvrage complet ou l’article seul (deuxième article, page 19, en cas de difficulté pour accéder au contenu du livre, ne pas hésiter à me contacter). Article en anglais.

 

Le concept d’heuresthésie, qui est un des développements d’une théorie écologique de l’esprit en cours d’élaboration (ouvrages de référence sur cetta page), devra se soumettre à une étude approfondie afin que sa pertinence soit mieux évaluée.

Merci à nouveau à Zoï Kapoula et Marine Vernet pour leur invitation à participer à cet ouvrage collectif.

Loading...

Loading...

One Comment

  1. Pingback: Présentation - Projet Synesthéorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*