Voyelles voyantes | memento

 

Voyelles voyantes: lorsque Rimbaud écrit le sonnet Voyelles, dont le premier vers est : «A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles, » il y offre des associations synesthésiques typiques d’images, de tumultes, de sensations, de dérives, de bruits et de relents.

 

Source : www.diptyqueparis-memento.com

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*