Témoignage par Mathilde

 

J’ai des couleurs pour les lettres, les chiffres et les jours de la semaine. Dans mes études artistiques justement, j’ai fait un projet là-dessus il y a un an dans le cadre du sujet “Dans ma tête”, et en gros j’ai fait une série de dessins avec des lettres et les couleurs qui vont avec. Par exemple j’avais dessiné un cactus avec plein de S verts, avec autour du sable en C etc. Malheureusement c’est le seul projet où j’ai réellement pu exploiter la synesthésie… C’était aussi un des meilleurs que j’ai pu faire, car c’était le plus personnel, il m’a permis surtout de prendre plus d’assurance et de confiance en moi. Avant le-dit projet je n’en avais parlé qu’une seule fois, c’était à une copine au collège quand j’avais 13 ans. Je me souviens que ça m’a un peu traumatisé, parce qu’elle m’a avoué qu’elle avait aussi des couleurs pour les chiffres, elle me les avait montrées et je ne sais pas trop comment dire ce que ça m’a fait quand j’ai vu ces couleurs qui n’étaient pas les miennes, mais c’est un peu comme quand on regarde le soleil et que ça pique les yeux. Du coup je n’en ai plus jamais reparlé jusqu’à l’année dernière, et comme la seule fois où j’en avais parlé je suis tombée sur quelqu’un qui était pareil, j’ai cru que tout le monde était comme ça. Je ne savais même pas que ça avait un nom… J’ai remarqué aussi que les couleurs se nuançaient suivant dans quel mot et à quelle place du mot elles sont placées, et qu’elles changeaient aussi suivant de quelle humeur je suis. Par exemple dans des périodes où je suis déprimée, elles deviennent un peu grises. J’ai d’autres trucs mais assez rarement, par exemple j’ai un goût dans la bouche quand je vois ou entends le mot soleil. Je n’ai pas d’autres exemples à citer dans l’immédiat mais je sais qu’il y en a. Voilà je crois que j’ai à peu près tout dit 🙂

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*