Le sang, le cœur et les poumons sentent-ils les odeurs ?

 
 

Le sang, le cœur et les poumons sentent-ils les odeurs ?

 

Même si cette découverte a de quoi intriguer, ce n’est pas la première fois que l’on détecte des récepteurs olfactifs ailleurs que dans l’appendice cher à Cyrano. On s’est ainsi aperçu en 1992 que des gènes commandant ces récepteurs s’exprimaient… dans les usines à gamètes que sont les testicules. Surprenant ? Pas tant que cela. En 2003, une autre étude a confirmé ce que l’on supposait, à savoir que les spermatozoïdes, tels des chiens de chasse remontant une piste, se servent de ces récepteurs pour localiser l’ovule, lequel relâche des molécules signalant sa présence. Si nous sommes tous là, si la reproduction humaine est si efficace malgré le faible stock d’œufs dont disposent les représentantes féminines de l’espèce, c’est aussi parce que les spermatozoïdes ont du flair. Une manière d’illustrer que les récepteurs olfactifs n’ont pas pour seule vocation de nous faire monter l’eau à la bouche ou de détecter une fuite de gaz.

 
Lire la suite sur passeurdesciences.blog.lemonde.fr
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*