Sexe, orgasme et synesthésie

 

Si nous ne vivons pas tous la synesthésie en permanence, il est des circonstances de la vie qui peuvent les faire surgir chez tout un chacun…

 

 

En plus d’être parfois les “séquelles” de certains traumatismes physiques (suite à un accident vasculaire cérébral, une altération du cerveau due à un choc…) les synesthésies peuvent advenir lors de la consommation de certaines substances psychotropes, lors de nos états de fatigue les plus poussés, lors de ces moments d’endormissements qui laissent apparaître des “hallucinations hypnagogiques”, peut-être aussi dans les états hypnotiques, la méditation, le rêve… en fait lors de la plupart des moments de la vie durant lesquels l’esprit est apaisé, les défenses abaissées, nos états de conscience “modifiés”.

Qu’en est-il de ce jeu physique paroxystique qu’est l’acte sexuel, dont on sait qu’il réunit déjà ces conditions, y ajoutant l’extrême stimulation de tous nos sens, d’ailleurs simultanément ? Que pourrions-nous dire de notre vécu intérieur lors de la jouissance ? Avons-nous même déjà essayé de le décrire ?

Silvie Mexico propose de tenter l’expérience de nous rappeler non seulement l’intensité de l’orgasme, mais aussi sa forme, ses couleurs, les vibrations qui le ponctuent et participent à son intensité…

Après la description de son propre vécu, Silvie vous propose de participer à son étude (non officielle) et de parler de votre expérience !

 

Retrouvez l’étude sur le sité dédié

 

Silvie mexico sexe orgasme synesthesie synestheorie

 

 

 

One Comment

  1. Pingback: Actualité du Projet Synesthéorie #13 - décembre 2012 - Projet Synesthéorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*