Le toucher et l’ouïe auraient une base génétique commune !

 

C’est en tout cas l’hypothèse de Gary Lewin (centre Max-Delbrück, Berlin), qui a montré que les personnes ayant une bonne audition ont aussi un sens tactile bien développé. La génétique est une piste à suivre pour comprendre mieux encore les phénomènes de transmodalité et de synesthésie.

 

Loading...


 
Voir aussi Sciences et Vie de août 2012, numéro 1139, page 24
 
 

One Comment

  1. Pingback: Actualité Projet Synesthéorie #12 - septembre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*