Écholocalisation

World Access for the Blind

 

 

Les cyclistes que vous avez croisés lors de votre dernière randonnée étaient peut-être aveugles ! Ils s’orientaient alors sans doute grâce à l’écholocalisation.

Certains déficients visuels sont en effets capables, à l’instar d’autres animaux (dauphins, chauve-souris…), de s’orienter dans l’espace grâce aux réflexions des sons sur les objets qui les entourent. Avec un claquement de langue (ou en écoutant les réflexions des sons produits par leur vélo), les objets invisibles deviennent localisables par le calcul instantané et inconscient effectué par le cerveau du temps mis au son pour revenir jusqu’à soi. Bien sûr cela demande un apprentissage mais l’écholocation est un très bon exemple d’application possible pour le projet synesthéorie qui, grâce à la possibilité de “voir les sons” autorisera peut-être les déficients auditifs qui ne peuvent être appareillés à retrouver une perception pertinente de leur environnement sonore.

 

Loading...


 

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*