Le bruit altère le goût

 

Les papilles n’aiment pas le bruit

 

 

10.11.2010 | Courrier international

Les repas servis dans les avions de ligne ont toujours été réputés pour leur fadeur. Mais il semblerait que les chefs n’y soient pour rien. D’après une étude menée par Unilever, les bruits de fond importants peuvent en effet réduire la sensibilité des palais, rendant la nourriture peu savoureuse. Le vrombissement des réacteurs expliquerait le peu d’enthousiasme des passagers pour les plateaux servis à bord. Les chercheurs ont aussi découvert que des sons agréables pouvaient faire mieux apprécier les plats.
Les résultats de cette étude, présentés par la revue Food Quality and Preference, devraient permettre aux restaurateurs de choisir la bonne musique d’ambiance et de satisfaire ainsi au mieux leur clientèle. Les volontaires, les yeux bandés, testaient différents aliments, avec des fonds sonores plus ou moins forts. Plus le volume montait, plus leur perception du salé et du sucré s’émoussait. Toutefois, les participants avaient une sensation de croustillant de plus en plus nette à mesure que le bruit s’amplifiait. Unilever a l’intention de mener de nouvelles études afin de trouver une explication à ces phénomènes, note Murray Wardrop dans The Daily Telegraph.

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*